Il existe de nombreuses astuces pour réduire la facture dans la Ville rose (Photo : Côté Toulouse/D. Russeil) Envie de faire des économies sans rogner sur la qualité de votre alimentation ? Il suffit pour cela de changer l’heure à laquelle vous faites votre marché. En optant pour la toute fin de marché , vers 12 h 30-13 h, comme sur les boulevards près de Jeanne d’Arc avec le marché du Cristal du mardi au dimanche, vous pourrez par exemple profiter d’invendus. À cette heure-là, de nombreux commerçants bradent en effet leurs derniers produits… voire abandonnent certaines cagettes de fruits et légumes, trop mûrs pour être remballés mais toujours consommables.

Une coupe en école de coiffure

Pas besoin de se ruiner pour changer de tête ! Vous pouvez pour cela pousser la porte d’une des nombreuses écoles de coiffure que compte la Ville rose (Académie Coiffure, Lycée Jasmin, École Supérieure de Coiffure Jean-Claude Aubry…), qui disposent toutes d’un salon d’application. En acceptant que les élèves s’exercent sur vos cheveux, vous bénéficiez de sérieuses ristournes – souvent plus de 50 % par rapport aux tarifs moyens pratiqués en salon traditionnel. Rassurez-vous, les risques de ressortir avec une crête verte sont minimes : les élèves opèrent sous la surveillance des professeurs. La mode est au vintage, tant mieux : un bon plan pour réduire ses dépenses tout en renouvelant sa garde-robe, c’est d’acheter en « deuxième main » . Toulouse fourmille de friperies, qui permettent de trouver des pièces vintage de marque (Groucho, Grenier d’Anaïs) ou à touts petits prix (Kilostock, Super Fripes…). Autre option : les dépôts-ventes , qui permettent à la fois de renouveler ses vêtements, tout en faisant de la place dans sa penderie puisque vous pouvez y déposer les articles dont vous souhaitez vous séparer…

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur actu.cotetoulouse.fr